Historique de la CNG

1998 – 2000: Le début

Mike NurseMike Nurse

La CNG a été officiellement créée en 2000, par la fusion de collectivités de gestionnaires qui se sont formées spontanément à l’échelle du Canada dans la foulée de La Relève.

La CNG avait pour but initial d’aider les gestionnaires à s’habiliter pour qu’ils deviennent plus efficaces dans leur travail, ce qu’elle a accompli par l’établissement de réseaux dans tous les ministères et organismes ainsi que la promotion de l’apprentissage et du perfectionnement afin de répondre aux besoins particuliers des gestionnaires. Les premières années, la CNG a été fermement soutenue par les hauts dirigeants, y compris Michelle Comeau, qui était alors sous ministre déléguée à Agriculture et Agroalimentaire Canada, et Michael Nurse, qui était sous ministre délégué à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, soit les deux premiers champions des gestionnaires. Grâce à leur forte conviction à tous deux, ils ont favorisé la création de la Communauté nationale des gestionnaires.

On a mis sur pied un comité consultatif des SMA, qui est demeuré une présence continue en prodiguant avis et conseils et en prêtant toujours main forte de manière individuelle et collective. Un petit bureau de secrétariat a été établi à Ottawa, et chaque province, région et territoire a reçu des fonds pour embaucher un coordonnateur régional afin d’aider la communauté régionale dans ses travaux de renforcement et dans ses activités. Des représentants des gestionnaires de chacune des dix provinces, de la région de la capitale nationale, des Territoires du Nord Ouest et du Nunavut ont été désigné comme membres du Conseil pour représenter leurs communautés respectives de gestionnaires, faire au part au Conseil du point de vue de celles-ci et définir une stratégie et une orientation pour la CNG.

2001 - 2004 : Les années de formation

Pendant ce temps, la Communauté nationale des gestionnaires a noué de solides rapports avec le Réseau du leadership et le Centre canadien de gestion. De nombreux ministères et organismes fédéraux ont également fourni un financement notable pour aider la CNG.

En 2001, la CNG s’est associée avec le Centre canadien de gestion pour tenir son premier forum des gestionnaires à Ottawa. Cette première activité a connu un franc succès, et le forum est devenu un événement annuel. Notre partenariat avec le Réseau du leadership a permis l’élaboration de communautés de pratique pour les organisations de coaching et d’apprentissage, deux communautés qui ont connu un succès tel qu’elles sont encore actives et dynamiques à ce jour.

Tout comme aujourd’hui, les relations que la CNG a entretenues avec les conseils fédéraux régionaux durant ses années de formation ont été essentielles à son succès. La plupart des coordonnateurs régionaux travaillaient et continuent de travailler sous les auspices des conseils fédéraux, qui apportent un important soutien non financier et en matière de programme. Même si ces rapports ont évolué au fil des ans, le lien entre la CNG et les conseils fédéraux demeure solide.

Les premières années, la CNG soutenait une gamme d’activités, telles que les forums annuels de réseautage (forum de perfectionnement professionnel de la Communauté nationale des gestionnaires et forums régionaux), des activités d’apprentissage et des communautés de la pratique. La CNG a aussi commencé à publier une série de ressources sur l’apprentissage et en 2003, elle a lancé le programme annuel des prix de la CNG. Chaque année, 13 prix régionaux et le Prix du leadership Mike Nurse sont attribués à des lauréats émérites.

Ric CameronRic Cameron

En 2004, Ric Cameron, qui était alors sous ministre adjoint à l’Agence canadienne de développement international, a été nommé champion intérimaire de la CNG, après le départ à retraite de Mike Nurse. Sur le plan financier, la CNG était très fragile et vulnérable, le financement étant fourni par 33 ministères et organismes selon une entente de contribution annuelle à caractère volontaire, sans assurance de poursuite du financement l’année terminée. Les budgets annuels de la CNG variaient de 1,3 à 2,5 millions de dollars. Un certain nombre de postes de coordonnateur régional n’étaient pas pourvus à cause de préoccupations au sujet de l’avenir de la CNG, ce qui a entraîné une importante diminution ou l’arrêt des activités dans certaines régions.

Forum national 2004, ville de Québec
Forum national 2004, ville de Québec

2005 – 2007 : Examen de l’analyse de justification et restructuration de la CNG

L’incertitude attribuable au modèle annuel de financement causait des problèmes relatifs à la planification à long terme et des difficultés pour recruter et maintenir en poste du personnel. Cela a affaibli l’infrastructure à un point tel qu’il est devenu difficile de maintenir la CNG. Sous la houlette du champion Ric Cameron, la CNG a effectué une analyse de rentabilisation quinquennale et proposé un nouveau modèle de financement.

Dans le cadre de ce processus de renouvellement, le groupe Hay a été chargé de mener un examen externe. De vastes consultations ont été tenues au sein de la CNG et à l’extérieur au moyen d’entrevues approfondies avec les cadres supérieurs. Le rapport du groupe Hay a fait ressortir que la CNG était la seule organisation affiliée au gouvernement fédéral qui travaillait exclusivement pour les gestionnaires. Le rapport soulignait également que la CNG avait la capacité d’atteindre toute la communauté des gestionnaires à l’administration fédérale d’une façon uniforme et exhaustive et qu’elle était le seul organe qui permettait de s’adresser à l’ensemble de la communauté des gestionnaires de la fonction publique.

Le rapport recommandait également l’apport d’améliorations à l’organisation, y compris le renforcement de la régie, l’établissement d’un plus grand nombre de partenariats, l’obtention d’un financement à long terme et une sensibilisation et une visibilité accrues.

On a ainsi dressé un plan stratégique reposant sur trois piliers stratégiques : perfectionnement de la collectivité et mobilisation, apprentissage et perfectionnement, et collaboration à l’efficacité des politiques.

François GuimontFrançois Guimont

En 2007, François Guimont a été nommé sous-ministre champion de la Communauté nationale des gestionnaires. Sous son leadership, la CNG a mis l’accent sur le renforcement de la stabilité, la mise en œuvre d’un nouveau modèle de financement qui garantit un financement annuel d’environ trois millions de dollars et l’amélioration plus avant de la structure de régie.

2008 – 2009 : Présent et futur

À l’automne 2008 et 2009, le Conseil exécutif de la CNG s’est efforcé d’élaborer un plan stratégique pour la CNG pour les exercices 2009 2010 à 2011 2012, afin d’orienter l’avenir de cette dernière. Étant donné que les gestionnaires forment la communauté la plus grande et la plus active à la fonction publique fédérale – 50 000 membres – ils ont joué et continuent de jouer un rôle vital dans le renouvellement de la fonction publique, et la CNG demeurera un puissant vecteur pour aider à concrétiser ce renouvellement.