Historique de la CNG

1998 – 2000: Le commencement

Mike NurseMike Nurse

La CNG a été officiellement lancée en 2000, résultat de la fusion des communautés régionales de gestionnaires ayant vu le jour partout au Canada à la suite de l’initiative La Relève.

L’objectif initial de la CNG était de soutenir les gestionnaires pour leur permettre d’être plus efficaces dans leur travail. Pour ce faire, la CNG a mis en place des réseaux dans tous les ministères et organismes et a fait la promotion de l’apprentissage et du perfectionnement afin de répondre aux besoins particuliers des gestionnaires. Les premières années de la CNG ont été marquées par un solide appui de la haute direction, en particulier de Michelle Comeau, alors sous-ministre déléguée à Agriculture et Agroalimentaire Canada, et de Michael Nurse, alors sous-ministre délégué à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, qui ont été les deux premiers champions des gestionnaires. Chacun d’eux a apporté sa passion et a joué un rôle déterminant dans la création de la Communauté nationale des gestionnaires.

Un Comité consultatif des SMA a été créé et a assuré une présence continue, fournissant des conseils et des orientations, défendant les intérêts des gestionnaires, toujours en avançant individuellement et collectivement selon les besoins. Un petit bureau du Secrétariat a été établi à Ottawa, et chaque province, région et territoire a reçu des fonds pour embaucher un coordonnateur régional afin d’appuyer les efforts et les événements régionaux de développement de la Communauté. Des représentants des gestionnaires de chacune des dix provinces, de la région de la capitale nationale, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut ont été nommés membres du Comité pour représenter leur communauté de gestionnaires, présenter les points de vue respectifs de leur communauté au Comité et élaborer une stratégie et une orientation pour la CNG.

2001 - 2004 : Les années formatrices

Au cours de cette période, la Communauté nationale des gestionnaires a forgé des relations solides avec le Réseau du leadership et le Centre canadien de gestion. Un certain nombre de ministères et d’organismes du gouvernement fédéral ont également fourni des fonds et des ressources considérables pour appuyer la CNG.

En 2001, la CNG s’est associée au Centre canadien de gestion pour tenir son premier forum des gestionnaires à Ottawa. Ce premier événement a été un grand succès et est devenu une manifestation annuelle. Notre partenariat avec le Réseau du leadership a mené à la création de Communautés de pratique pour les organismes d’encadrement et d’apprentissage. Les deux ont connu un tel succès qu’ils sont toujours actifs et dynamiques aujourd’hui.

Tout comme aujourd’hui, la relation avec les conseils fédéraux régionaux au cours des années formatrices de la CNG a été essentielle au succès de cette dernière. La plupart des coordonnateurs régionaux ont été et continuent d’être accueillis par les conseils fédéraux, qui fournissent un soutien important en nature et en programmes. Bien que cette relation ait évolué au fil des ans, l’affiliation entre la CNG et les conseils fédéraux demeure forte.

Au cours des premières années, la CNG a appuyé toute une gamme d’activités régionales telles que des forums de réseautage annuels (Forum de perfectionnement professionnel de la CNG ainsi que des forums régionaux), des événements d’apprentissage locaux et des communautés de pratique. La CNG a commencé à publier une série de ressources d’apprentissage et, en 2003, a lancé son programme annuel de prix de la CNG. Chaque année, 13 prix régionaux et le prix Mike Nurse du leadership sont remis à des lauréats méritants.

Ric CameronRic Cameron

En 2004, Ric Cameron, alors sous-ministre adjoint à l’Agence canadienne de développement international, a été nommé champion intérimaire de la CNG après le départ à la retraite de Mike Nurse. Sur le plan financier, la CNG était très fragile et vulnérable, 33 ministères et organismes ayant fourni des fonds dans le cadre d’une entente de cotisations volontaires et annuelles, sans garantie que ce financement se poursuivrait au-delà de l’exercice financier d’alors. Les budgets annuels de la CNG ont fluctué entre 1,3 million et 2,5 millions. Plusieurs postes de coordonnateurs régionaux n’ont pas été pourvus en raison de préoccupations concernant l’avenir de la CNG, ce qui a entraîné un nombre peu important, voire inexistant, d’activités dans certaines régions.

Forum national 2004, ville de Québec
Forum national 2004, ville de Québec

2005 – 2007 : Examen de l’analyse de rentabilisation et restructuration de la CNG

L’incertitude liée au modèle de financement d’une année à l’autre a engendré des problèmes de planification à long terme et rendu difficile le recrutement et le maintien en poste du personnel. L’infrastructure s’en est trouvée affaiblie au point qu’il est devenu difficile de maintenir la CNG. Sous la direction du champion Ric Cameron, la CNG a élaboré une analyse de rentabilisation quinquennale et proposé un nouveau modèle de financement.

Dans le cadre du processus de renouvellement, le groupe Hay a été chargé d’effectuer un examen externe. De vastes consultations ont eu lieu au sein de la CNG et à l’externe, au moyen d’entrevues en profondeur avec des cadres dirigeants. Le rapport du groupe Hay a souligné que la CNG était le seul organisme affilié au gouvernement du Canada travaillant exclusivement pour les gestionnaires. Le rapport a également indiqué que la CNG avait la capacité d’atteindre l’ensemble de la communauté des gestionnaires de la fonction publique d’une manière non fragmentée et globale, et qu’elle était le seul organisme qui pouvait s’adresser à l’ensemble de la communauté des gestionnaires de la fonction publique.

Le rapport a recommandé d’apporter des améliorations à l’organisation, notamment l’amélioration de gouvernance, l’accroissement des partenariats, l’obtention d’un financement à long terme ainsi qu’une sensibilisation et une visibilité accrues.

Le plan stratégique qui en a résulté a cerné trois piliers stratégiques : le développement et l’engagement de la Communauté, l’apprentissage et le perfectionnement, et la contribution à l’efficacité des politiques.

François GuimontFrançois Guimont

En 2007, François Guimont a été nommé sous-ministre champion de la Communauté nationale des gestionnaires. Sous sa direction, la CNG s’est concentrée sur le renforcement de sa stabilité, la mise en œuvre de son nouveau modèle de financement, qui garantissait environ trois millions de dollars par an, et l’amélioration de sa structure de gouvernance.

2014 - Avenir

La CNG a entrepris une transformation ambitieuse en 2014-2015. Dans le cadre de cette transformation, la CNG a réussi à dépasser la simple prestation de formations, pour établir et renforcer de nombreux partenariats et s’assurer que les besoins des gestionnaires étaient satisfaits. La CNG a adopté un nouveau plan stratégique et opérationnel reflétant les objectifs stratégiques mis à jour et une structure de gouvernance axée sur l’inclusion régionale.

Dix-huit ans après sa création, la CNG continue d’être une communauté active et horizontale de gestionnaires et de futurs gestionnaires qui s’étend d’un océan à l’autre. Elle procure aux gestionnaires de la fonction publique une voix forte, grâce à des outils modernes et à des partenariats qui leur donneront encore plus d’influence et d’impact. La CNG a mis à profit sa capacité d’être un canal bidirectionnel pour la communication en personne et de façon virtuelle entre gestionnaires et cadres dirigeants, ce qui permet à ceux-ci de déterminer les principaux thèmes d’importance et les outils et compétences élémentaires dont ils ont besoin pour renforcer leurs aptitudes en leadership, afin de respecter les priorités.

Date modified: